Visuel du bouquet de services académiques

Economie et gestion

Pour l'école de la confiance

Ensemble pour l’École de la confiance : année scolaire 2018-2019

Permettre à tous les élèves de mieux maîtriser les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui), d’être mieux accompagnés vers leur avenir et rassembler les Français autour de leur École : Jean-Michel Blanquer a présenté l’année scolaire 2018-2019, nouvelle étape pour bâtir l’École de la confiance, le mercredi 29 août 2018.

"En cette rentrée, de la maternelle au lycée, nous amplifions les perspectives ouvertes à la rentrée passée et nous déployons les mesures présentées au cours des mois écoulés. Il s’agit de permettre à tous les élèves de mieux maîtriser les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui) et d’être mieux accompagnés vers leur avenir. Pour cela, il est indispensable de rassembler les Français autour de leur École.

L’École est la colonne vertébrale de la République. Elle est la matrice du destin collectif comme de la réussite de chacun. À ce titre, elle porte une politique de progrès social qui consiste à donner davantage à ceux qui ont besoin de plus. C’est le sens du dédoublement de 4 700 classes supplémentaires en réseaux d’éducation prioritaire. Son objectif est de porter chacun au plus haut de son talent et de son mérite. Cela passe par l’enrichissement des enseignements au collège, le développement de l’éducation artistique, culturelle et sensorielle et la réforme des lycées généraux, technologiques et professionnels.

Ces transformations sont portées par un état d’esprit, celui de la confiance. Pour les lycéens par exemple, cela signifie davantage de liberté et de temps pour concevoir leur projet d’orientation ainsi que des enseignements nouveaux qui accordent une large place au numérique. Pour les professeurs, cela se traduit par de nouveaux outils, notamment les évaluations en CP, CE1 et 6e qui leur permettront d’adapter leurs pédagogies aux besoins de leurs élèves. Le renforcement de leur formation et surtout un soutien constant de l’institution les aideront à surmonter les difficultés qu’ils rencontrent. Pour les parents, qui sont les premiers partenaires de l’école, il s’agit de mieux les associer par le dispositif Mallette des parents car la confiance réciproque entre eux et l’école est la clé de la réussite des élèves.

Par les connaissances et les valeurs qu’elle transmet, l’École est le socle d’une société fraternelle et sereine. C’est pourquoi le ministère fait de l’accueil des enfants en situation de handicap une priorité. C’est pourquoi aussi, il est indispensable de
lutter contre toutes les formes de harcèlement et cela passe notamment par une sensibilisation au risque des écrans. À la rentrée, l’interdiction de l’utilisation du téléphone portable dans les écoles et les collèges contribue à la bonne marche des enseignements et à la richesse de la vie collective. Dans le même sens, le principe de laïcité à l’École et celui de l’égalité entre les filles et les garçons sont des valeurs cruciales dont on doit assurer le respect sans faille.

La cohésion nationale dépend de notre capacité à nous rassembler autour de l’essentiel, c’est-à-dire l’avenir des élèves et, au-delà, de notre pays. Tous les territoires : urbains, péri-urbains, ruraux et ultramarins, font l’objet d’une attention particulière. En cette rentrée, je tiens à saluer l’action de toutes celles et de tous ceux qui font vivre au quotidien notre École. Leur engagement est indispensable pour relever les défis du XXIe siècle à l’échelle de la France comme à l’échelle du monde."

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale

Mise à jour : 30 août 2018