Economie et gestion

Pour l'école de la confiance

Sommaire

"Le handicap est une des grandes causes du quinquennat. La réalisation d’une École pleinement inclusive est à ce titre une priorité. Depuis la loi de 2005, les gouvernements successifs ont contribué à l’amélioration de l’accueil des enfants en situation de handicap. Le nombre d’élèves accompagnés par une aide humaine a été multiplié par 6. Ces deux dernières années, le budget dédié à la scolarisation d’enfants en situation de handicap a augmenté de 25 %. L’éducation nationale y consacre aujourd’hui 2,4 milliards d’euros pour scolariser 340 000 élèves. Nous avons ainsi augmenté significativement le nombre d’accompagnants tout en mettant fin aux contrats précaires. Aujourd’hui, nous devons aller plus loin pour offrir à chaque enfant en situation de handicap une rentrée similaire à celle de tous les autres enfants. Nous devons garantir à chaque enfant de la République un même accès à l’éducation en déployant, de façon complémentaire, toute une palette de solutions pour s’adapter au mieux aux différentes situations. Pour cela, il est indispensable de mieux accompagner les familles. Chaque demande des familles sera prise en compte sous 24 heures. Ainsi, nous enclencherons un cercle vertueux de confiance entre les professionnels, les professeurs, les familles et les élèves. Des pôles d’accompagnement coordonneront l’activité des accompagnants, des équipes éducatives et, à terme, des intervenants médico-sociaux afin de répondre sans délai aux besoins des élèves. À la rentrée 2019, ces pôles sont déployés dans un tiers des collèges avant d’être généralisés. Le service public de l’École inclusive que nous vous présentons est le résultat de plusieurs mois de concertation pendant lesquels nous avons croisé les regards et les expertises des parents, des associations, des professionnels de l’éducation et du secteur médico-social, et des élus, à l’échelle nationale comme territoriale. La mobilisation autour de ce nouveau projet pour les enfants en situation de handicap, leurs familles et pour l’École se met en place dès la rentrée 2019 avec des mesures concrètes et trouvera son plein aboutissement à la fin du quinquennat. Tous concernés, tous mobilisés pour une École inclusive." Jean-Michel Blanquer Sophie Cluzel

Pour une rentrée pleinement inclusive en 2019

Tous concernés, tous mobilisés pour une École inclusive afin d’offrir à chaque enfant en situation de handicap une rentrée 2019 similaire à celle de tous les autres enfants. Jean-Michel Blanquer et Sophie Cluzel ont présenté le service public de l’École inclusive, mardi 11 juin. Résultat de plusieurs mois de concertation ce nouveau projet pour les enfants en situation de handicap, leurs familles et pour l’École se met en place dès la rentrée 2019 avec des mesures concrètes et trouvera son plein aboutissement en 2022.

"Le handicap est une des grandes causes du quinquennat. La réalisation d’une École pleinement inclusive est à ce titre une priorité.

Depuis la loi de 2005, les gouvernements successifs ont contribué à l’amélioration de l’accueil des enfants en situation de handicap. Le nombre d’élèves accompagnés par une aide humaine a été multiplié par 6. Ces deux dernières années, le budget dédié à la scolarisation d’enfants en situation de handicap a augmenté de 25 %. L’éducation nationale y consacre aujourd’hui 2,4 milliards d’euros pour scolariser 340 000 élèves. Nous avons ainsi augmenté significativement le nombre d’accompagnants tout en mettant fin aux contrats précaires.

Aujourd’hui, nous devons aller plus loin pour offrir à chaque enfant en situation de handicap une rentrée similaire à celle de tous les autres enfants. Nous devons garantir à chaque enfant de la République un même accès à l’éducation en déployant, de façon complémentaire, toute une palette de solutions pour s’adapter au mieux aux différentes situations. Pour cela, il est indispensable de mieux accompagner les familles. Chaque demande des familles sera prise en compte sous 24 heures. Ainsi, nous enclencherons un cercle vertueux de confiance entre les professionnels, les professeurs, les familles et les élèves. Des pôles d’accompagnement coordonneront l’activité des accompagnants, des équipes éducatives et, à terme, des intervenants médico-sociaux afin de répondre sans délai aux besoins des élèves. À la rentrée 2019, ces pôles sont déployés dans un tiers des collèges avant d’être généralisés.

Le service public de l’École inclusive que nous vous présentons est le résultat de plusieurs mois de concertation pendant lesquels nous avons croisé les regards et les expertises des parents, des associations, des professionnels de l’éducation et du secteur médico-social, et des élus, à l’échelle nationale comme territoriale.

La mobilisation autour de ce nouveau projet pour les enfants en situation de handicap, leurs familles et pour l’École se met en place dès la rentrée 2019 avec des mesures concrètes et trouvera son plein aboutissement à la fin du quinquennat.
Tous concernés, tous mobilisés pour une École inclusive."

Jean-Michel Blanquer
Sophie Cluzel

Mise à jour : 18 juin 2019