Visuel du bouquet de services académiques

Economie et gestion

Affaire Kerviel : le retour

Source : La Tribune

Le Conseil des prud’hommes de Paris a condamné le 7 juin 2016 la Société générale à verser plus de 450 000 euros à son ex-courtier, licencié "sans cause réelle ni sérieuse" et dans des "conditions vexatoires" d’après le tribunal. Et c’est devant la cour d’appel de Versailles qu’est également portée l’affaire Kerviel, pour déterminer les responsabilités des parties dans les montants perdus par la banque. En effet, si la Cour de cassation a confirmé en 2014 le volet pénal (peine de prison), elle a également rejeté la somme demandée par la Société Générale, en lui reprochant d’avoir failli dans ses mécanismes de contrôle. De nombreuses pages en ligne offrent des points de vue divers. La suite en septembre.

Mise à jour : 19 juillet 2016