Visuel du bouquet de services académiques

Economie et gestion

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Origine du projet: Parce que "la méconnaissance en économie est une menace pour la démocratie", Pierre-Pascal Boulanger a créé en 2013 Le Printemps de l'économie, poussé en cela par Michel Rocard. Le Printemps de l'économie est organisé par Les Économiques, chaque année à Paris dans plusieurs lieux emblématiques de la capitale, afin de rapprocher la recherche en économie des citoyens, de la mettre en débat et, ainsi, tenter de contrer fake news et montée des populismes. Les Economiques, association reconnue d’utilité publique se donne pour but d’ « œuvrer pour la citoyenneté par une meilleure connaissance de l’économie », indispensable pour la compréhension de notre monde. A quoi servira l'argent collecté ? Le succès rencontré a fait que le festival grossit plus vite que la structure qui l'organise. Son coût, malgré le bénévolat et le mécénat de compétences ou en industrie, reste supérieur aux ressources tirées du mécénat financier public et des subventions. L'argent collecté est entièrement dédié à l'organisation de la 6è édition et à la création d'un magazine gratuit destiné aux jeunes lycéens et étudiants, et traitant des grands enjeux qui font l'objet de cette 6è édition.

6è édition du"Printemps de l’Eco", 15 et 20->23/03/2018

Le Printemps de l’Economie, lancé en 2012 pour parler d’économie en présence d’expert pour échanger avec le grand public lors d’une semaine pendant laquelle sont organisés des conférences sur des formats innovants et participatifs qui favorisent l’interactivité et la réflexion collective. Les grands thèmes furent respectivement « Chère croissance » en 2013 puis « L’Europe, un problème ou une solution ? » en 2014, "Mais où va donc la planète ?" en 2015, "L’économie en quête de territoires" en 2016, "20 défis pour la France" en 2017. De 1500 participants en 2013 et 2400 en 2014, le Printemps de l’Economie affiche depuis 2015 plus de 6000 participants pour 30 conférences animés par plus de 120 intervenants. Son public est essentiellement jeune : plus de 55 % du public total. Dès sa deuxième édition, le Printemps de l’Economie est cité dans la liste des sommets économiques européens de l’hebdomadaire Challenges aux côtés des Journées de l’Economie de Lyon et des Rencontres économiques d’Aix, deux manifestations majeures. Le journal Le Monde l’a classé parmi les trois opérations réussies de vulgarisation de l’économie :l’exposition "Krach, Boom, Mue" à la Cité des Sciences, la bande dessinée "Economix", et... Le Printemps de l’économie ! Cet événement reconnu s’est déroulé sous le Haut-Patronage de l’Assemblée nationale, puis de la Présidence de la République.
Pour la 6è édition, qui aura lieu le 15, puis du 20 au 23 mars 2018 au ministère de l’économie, au Conservatoire national des Arts-et-Métiers, à la mairie du 3è arrondissement de Paris et au lycée Turgot, a été retenu l’intitulé suivant : « Démondialisation ? Des mondialisations ! ». Une trentaine de sessions destinées à vulgariser la recherche en économie, et la soumettre au débat citoyen. Un enjeu démocratique dans une période de montée des populismes.

Origine du projet :
Parce que "la méconnaissance en économie est une menace pour la démocratie", Pierre-Pascal Boulanger a créé en 2013 Le Printemps de l’économie, poussé en cela par Michel Rocard. Le Printemps de l’économie est organisé par Les Économiques, chaque année à Paris dans plusieurs lieux emblématiques de la capitale, afin de rapprocher la recherche en économie des citoyens, de la mettre en débat et, ainsi, tenter de contrer fake news et montée des populismes.
Les Economiques, association reconnue d’utilité publique se donne pour but d’ « œuvrer pour la citoyenneté par une meilleure connaissance de l’économie », indispensable pour la compréhension de notre monde.

A quoi servira l’argent collecté ?
Le succès rencontré a fait que le festival grossit plus vite que la structure qui l’organise. Son coût, malgré le bénévolat et le mécénat de compétences ou en industrie, reste supérieur aux ressources tirées du mécénat financier public et des subventions. L’argent collecté est entièrement dédié à l’organisation de la 6è édition et à la création d’un magazine gratuit destiné aux jeunes lycéens et étudiants, et traitant des grands enjeux qui font l’objet de cette 6è édition.

Mise à jour : 9 avril 2018